Conventions de chasse

Convention de mise en commun de territoire avec l’ACCA de Cénac pour le plan de chasse.

Il a été décidé en accord avec l’ACCA de Cénac de mettre en commun une partie des territoires de Daglan et Cénac, uniquement pour la chasse au gros gibier. Ceci pour améliorer la sécurité des personnes et entretenir une bonne entente entre les deux équipes. Voici ci-joint un exemplaire de la convention signée par les présidents et la carte du territoire de Daglan correspondant à cet accord.

convention territoire commun avec cénac                 Territoire du plan de chasse


La charte des territoires limitrophes à Daglan

Suite à la réunion de chasse du 10/08/2014 avec les présidents des associations, à la cabane de chasse de Saint-Pompon où été présent : Claude Rigal, Gérard Laval, Luc Charbonnel, Philippe Lagarde, Daniel Deves, Jackie Mouretoux, Daniel et Thomas Passerieux, Jean Claude Véber, Jean loup Lescure.

Voici ce qui a été décidé :

– le respect des équipes

– le respect des mesures de sécurité

– le respect du territoire de chasse

– chaque président doit être informé des numéros de téléphones portables des chefs de battue des associations limitrophes

– avoir des positions communes sur les limites du territoire de chasse; en informer l’association limitrophe concernée

– poursuite des animaux blessés en informant les chefs de battue de l’association concernée

– les animaux abattus sont bagués par l’équipe du territoire de chasse sur lequel ils sont tués et partagés entre les deux associations concernées

– stopper les chiens quand c’est possible

– toujours informer les chefs de battue de l’association limitrophe quand l’une des équipes pénètre sur le territoire de celle-ci même quand elle va récupérer les chiens.

La charte du chasseur de sanglier

Éthique :
Le chasseur de sanglier est un homme loyal envers ses confrères et le gibier. Il se donne toutes les chances de ne pas faire souffrir un animal, en tirant à courte distance et en plaçant sa balle à coup sûr. Le choix de son arme et de ses munitions contribueront aussi à ce résultat. Le but de la battue au sanglier est de lever l’animal de chasse, de le faire mener par les chiens afin qu’il soit tiré au poste. Piqueurs et traqueurs ne tireront jamais un sanglier au fourré, sauf absolue nécessité. Un gibier blessé doit être systématiquement recherché par un conducteur de chien de sang.

Sécurité :
Un chasseur de sanglier se rend à son poste l’arme déchargée, et il attend le signal de début de traque pour être en action de chasse. En aucun cas, il ne bouge de son poste avant que la consigne lui en soit donnée. Il ne tire un sanglier que parfaitement identifié, avec calme et lucidité, en respectant un angle de sécurité par rapport à ses voisins de poste. Le tir sera toujours fichant, et jamais dirigé vers la traque, vers des habitations ou des routes et chemins. Les traqueurs portent un gilet fluo, et se signalent de la trompe et de la voix.

Gestion :
C’est la grosse laie qui est la guide d’une compagnie de sanglier. Un chasseur de sanglier s’interdit de tirer une laie adulte. Une compagnie bien structurée, avec une pyramide des âges équilibrée, se fixe durablement sur un territoire, puise dans les ressources naturelles et commet moins de dégâts que des groupes de jeunes animaux orphelins, et erratiques. Pour avoir de beaux sangliers, il faut aussi savoir conserver des mâles adultes. La base de notre gestion sera: agrainons en forêt aux époques sensibles, chassons vite sur les lieux mêmes des dégâts, épargnons les grosses femelles et laissons vieillir nos populations.

Fair-play :
La chasse est avant tout un plaisir. Le sanglier est un animal sauvage et libre: un jour il est chez vous, le lendemain chez votre voisin. Avec ce dernier, le chasseur de sanglier entretient des relations cordiales car les intérêts sont communs. Ce qui compte le plus, c’est de chasser le sanglier, de se régaler de la musique des chiens. Il ne faut pas vouloir tirer à tout prix car l’animal au tableau est l’aboutissement de toute une équipe et non pas d’un seul tireur. Avec les autres utilisateurs de la nature, le chasseur de sanglier est courtois. Il donne une image sereine et légitime de notre sport.